Ostéopathie pédiatrique


Pourquoi faire des séances d’ostéopathie pour votre bébé ?

Coliques, torticolis, maux de tête, digestion difficile, insomnie… Votre tout-petit peut connaître quelques désagréments après la naissance. Dans le corps humain, tout est relié : par conséquent, un dysfonctionnement peut en entraîner un autre. Si votre nourrisson a un torticolis et des coliques, il peut y avoir un lien de cause à effet. Le bon réflexe ? Vous rendre chez un ostéopathe. Non seulement ce professionnel rééquilibrera le métabolisme de votre nouveau-né mais celui-ci en sortira relaxé.

Dans votre ventre et lors de sa naissance, le bébé est soumis à des contraintes mécaniques plus ou moins traumatisantes d’autant plus s’il a fallu recourir aux forceps ou ventouses. Il est donc important d’inspecter minutieusement  les sutures du crâne afin de voir s’il n’y aura pas une zone de blocage qui pourrait entraîner des tensions et des contraintes pouvant avoir des répercutions au niveau digestif par le passage des nerfs commandant de grands organes comme l’estomac et les intestins avec le nerf pneumo­gastrique.

osteopathie bebe

Situations nécessitant un contrôle ostéopathique

  • si l’accouchement a été déclenché et/ou s’est fait sous péridural
  • si l’accouchement a été trop long (plus de 12h) ou trop rapide (moins de 3h)
  • si la présentation du bébé s’est faite par le siège
  • si le cordon s’est enroulé autour du cou
  • en cas de pré-maturité
  • si on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l’expulsion
  • lors de l’utilisation des forceps, de la ventouse ou des spatules
  • en cas de césarienne
  • en cas de souffrance fœtale ou de réanimation du bébé
  • en cas de naissance gémellaire
  • si le bébé se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée
  • si le bébé a la tête plate à l’arrière
  • si le bébé tourne la tête très souvent du même côté
  • si le bébé pleure tout le temps et/ou sans raison apparente
  • si le bébé dort mal
  • s’il régurgite
  • s’il souffre de coliques, a du mal à pousser, présente des selles peu nombreuses
  • s’il a du mal à prendre le sein ou le biberon
  • s’il est tombé de sa table à langer, après surveillance et examen médical
  • s’il a une mauvaise position des pieds, des hanches
  • s’il présente un strabisme après 6 mois de vie
  • s’il a des otites, bronchites, rhinites à répétition
  • s’il sort sa langue en permanence et qu’il a tendance à baver en dehors des tétées ou au contraire s’il ne tire jamais la langue

Si l’un ou plusieurs de ces cas de figure se présente(nt), il est recommandé de consulter un ostéopathe.

Quand emmener son bébé chez l’ostéopathe ?

Même sans trouble fonctionnel apparent, une consultation permet au bébé de bien démarrer dans la vie.

L’idéal est de consulter dès la naissance de votre enfant. Plus votre bébé est vu tôt, moins il aura besoin de séances. L’idéal est de montrer votre bébé à votre ostéopathe dans le 1er mois de vie pour un bilan.

Quelles sont les techniques employées ?

Les techniques sont des mobilisations douces des viscères et des articulations. Au niveau du crâne, les mouvements sont imperceptibles. On ne pratique jamais de techniques structurelles avec de la force chez un enfant.

Attention ! Dans certains cas, il est nécessaire de voir le pédiatre avant une consultation ostéopathique. Si vous avez le moindre doute, posez la question directement à votre pédiatre. Les techniques que je réalise sont très douces, non douloureuses et non traumatiques pour votre enfant.

Les bienfaits de l’ostéopathie pédiatrique ne sont malheureusement pas reconnus par tous les professionnels de santé.

Une consultation ostéopathique ne remplace pas la consultation du pédiatre. En cas d’inquiétude ou de doute sur l’état de santé de votre enfant, appelez votre médecin. Pour les urgences, composez le 15 (SAMU) ou présentez-vous aux urgences pédiatriques les plus proches.